ert

06 74 68 02 74


N’hésitez pas à nous contacter pour toute information.

les disciplines du parachutisme sportif

Depuis l'invention du saut en parachute, l'homme a toujours cherché à concourrir et se mesurer. Très vite des compétitions de parachutisme sportif sont nées. Avec l'évolution de notre sport, de nouvelles disciplines ont vu le jour. La France, de part ses résultats sportifs ,est une des premières nations mondiale (avec les états unis et la Russie) dans le domaine du parachutisme et de la chute libre.




Le FreeFly


Discipline artistique, elle se pratique à 2 performeurs et 1 vidéoman. Le saut est jugé par la vidéo qui est ramenée au sol. Les juges évaluent le côté artistique et technique du saut. Le cadrage, placement et le travail du vidéoman entre également en compte dans la notation.


Vol en 3 dimensions

Le Freeflyer, durant son saut en chute libre, mixe l'ensemble des techniques et des positions de vol: plat, dos, tête en haut, tête en bas, angle, carves.... Le résultat est un vol en 3 dimensions aussi technique qu'addictif à réaliser. Depuis la généralisation de l'entrainement en soufflerie, le niveau a extrêmement grimpé, les techniques de vol s'en sont trouvées révolutionnées;


La France et la Russie au sommet

Après des années de suprématie Française dans la discipline, les Russes sont actuellement légèrement devant, les 2 nations se menant une rude bataille dans la discipline.


Le brevet B4 pour pratiquer le Freefly

En France, pour pratiquer le Freefly, la Fédération Française de Parachutisme impose de posséder le brevet B4 qui atteste des minimas techniques du parachutiste et l'aptitude à gérer la sécurité d'un saut en 3 dimensions.


Le VR: Vol Relatif


Le vol relatif est une discipline qui se consiste à réaliser le maximum de figures, en un temps imparti, tout en volant à plat sur l'air. En compétition, le VR se pratique à 4 ou 8 auquels vient s'ajouter le vidéoman. Les juges comptabilisent les points effectués à partir de la vidéo qui est réalisée.


Une discipline accessible au plus grand nombre grâce au brevet b2

Le gros avantage du vol relatif est qu'il peut se pratiquer, à petit niveau, très rapidement après le stage PAC puisque seulement 30 sauts sont nécessaires pour passer le brevet adéquat. La Fédération Française de Parachutisme impose de posséder le B2 qui atteste des minimas techniques du parachutiste et l'aptitude à gérer la sécurité des vols en groupe.
 

La France, la Belgique et les USA au sommet

La France a toujours excellé dans cette discipline. Au jour d'aujourd'hui il faut également compter sur une équipe Belge très expérimentée dans le domaine. Le vol relatif se pratique en compétition dans le ciel mais également en soufflerie.







Le SWOOP ou Canopy Piloting


Les compétitions de Canopy Piloting, littéralement pilotage sous voile, se pratiquent sur un étang spécialement conçu pour ça appelé Swoop Pond. Avec l'avènement de voile de parachtisme ultra rapides, de nouvelles disciplines se sont crées


Une discipline réservée aux parachutistes très confirmés

Les voiles utilisées sont très petites (souvent - de 7m²) et surtout très rapide (>130km/h). Leur utilisation présente des risques pour le parachutiste qui manque d'expérience. Elles sont donc réservées aux experts totalisants plusieurs milliers de saut.


Vitesse, distance, précision, freestyle

Les compétitions sont généralement articulées autour de 3 disciplines: vitesse (passer entre 2 portes le plus rapidement possible), distance (aller le plus loin) et précision (atterrissage au cm prêt après avoir touché l'eau avec le pied). Il arrive parfois que soit pratiqué également le freestyle qui consiste à faire des figures sur ce swoop pond


Brevet B5

Depuis peu, la Fédération Française de Parachutisme a créée le brevet B5 pour encadrer la pratique de la discipline.

Le VRV: Vol Relatif VERTICAL


C'est le même principe que le Vol Relatif, sauf qu'il n'est pas pratiqué avec une position de chute à plat mais Verticale, c'est à dire essentiellement debout et tête en bas. Une équipe de VRV est composée de 4 performers et 1 vidéoman. Ce dernier ramène les images de la chute libre aux juges qui compte le nombre de points réalisés.


Une discipline hyper technique

Une discipline réservée aux experts du vol car elle combine la technicité du VR (rapidité d'exécution) avec la maîtrise du vol en 3 dimensions inspirée du FreeFly
 

Le FreeStyle


C'est une discipline artistique composée uniquement d'un performer et d'un vidéoman. Le vidéoman ramène au sol les images qui sont ensuite visionnées par les juges. Sont évalués la technicité des mouvements, la beauté de l'évolution ainsi que le vol et le placement de chacun des deux parachutistes.


Les couleurs Françaises au sommet

Depuis pas mal d'années, la France domine dans cette discipline avec de de très bons athlètes parfois venus du monde de la gymnastique.


Le brevet B4 pour pratiquer le Freestyle

Le domaine de vol en Freestyle est le même que celui du FreeFly, c'est à dire le vol en 3 dimensions, De ce fait, les impératifs de sécurité sont les mêmes. En France, pour pratiquer le Freestyle, la Fédération Française de Parachutisme impose de posséder le brevet B4.


La PA/VOLTIGE

C'est un combiné de deux disciplines: la PA (précision d'atterrissage) et le VOLTIGE.
Ce sont les plus anciennes disciplines de compétition puisqu'elle remonte aux débuts du parachutisme, à l'époque des parachutes ronds!

Du matériel spécifique à la PA

Les voiles de Précision d'Atterrissage sont dès modèles de très grandes tailles, lentes qui sont conçues spécifiquement pour les techniques de pilotage que requiert cette discipline.
Les sauts se font généralement à 1000 mètres, le compétiteur ouvre son parachute peu de temps après la sortie d'avion, il n'y a donc pas de chute libre. Il va viser une cible sur lequel est posé un carreau électronique qui va mesurer la précision au cm prêt. Au fil des sauts en parachute, les cm sont adittionnés. Le vainqeur est donc celui qui a le plus petit score. Toucher la cible en son centre vaut 0 (la note max). Cela s'appelle faire un carreau.
 

La Voltige

La première discipline de chute libre qui a été créée. Le voltigeur doit excécuter, en un temps record, une série de 360 alternés et saltos arrières. Sont évalués la précision et la vitesse d'exécution. Les sauts sont filmés du sol à l'aide de téléobjectifs et réalisés à moins de 2500 mètres.

Le Voile Contact


Discipline de parachutisme ne comprenant pas de chute libre, le but est, parachute ouvert, de construire une figure. Dès la sortie d’avion, à 2000 mètres, les parachutistes ouvrent leurs voiles pour construire une formation. Ils effectuent des appontages sur les voiles de leurs coéquipiers par des prises faites aussi bien avec les pieds qu’avec les mains.


Les épreuves

En compétition, il existe des épreuves de séquences à 2 ou à 4, c'est à dire un enchainement de 5 figures tirées à sort; des épreuves de rotations: réalisation d’un empilage à 4, puis l’équipier du dessus se détache pour rejoindre la base de la formation. Le maximum des rotations doit être réalisé en un temps de travail de 1 minute 30; et des épreuves de formation à 8: réalisation de la figure le plus rapidement possible dès la sortie d'avion




Informations complémentaires